Création d’AMAP au Deschaux et aux Hays

Dans la suite des réunions à Chaussin, au Deschaux et aux Hays, deux groupes se constituent pour créer deux AMAP

aux Hays en appui à l’installation de Adeline Simon en maraîchage biologique (+ sirops de plantes)  :
réunion le 24 mars à 14h à la mairie communauté de commune de Chaussin. (Attention il y avait une erreur dans l’horaire annoncé précédemment)
Au cours de ces réunions, chaque groupe fera ses choix d’organisation (vie associative, définition des statuts,  objectifs de revenu pour le producteur, du nombre d’adhérents et détermination du prix de la part de récolte, organisation des livraisons, choix du lieu et des horaires…)

– au Deschaux en appui à l’installation de Jean-François Cermelli en maraîchage biologique (+ fruits et jus de pomme) :
réunion le samedi 31 mars à 9h30 à la mairie du Deschaux

Jean-François Cermelli, nouveau maraîcher au Deschaux

Présentation de Jean-François Cermelli

« Né à Dole, originaire du Deschaux, titulaire d’un bac professionnel en productique mécanique, je me suis orienté vers l’agriculture en l’an 2000, en faisant une formation horticole à Dijon puis un BPREA en maraîchage biologique au CFPPA de Montmorot.
Une fois mon diplôme en poche, j’ai travaillé 6 mois chez un maraîcher bio à Auxonne et je me suis installé à mon compte à Auxonne en maraîchage biologique, sur une surface de 1,5 hectares. Je vendais ma production sur le marché de Beaune et je fournissais une AMAP à Dole (35 familles).
Après 5 ans d’activité, je suis parti en Amérique Latine (Colombie, Vénézuéla). Là-bas je donnais des cours de maraîchage biologique à des associations de paysans et des coopératives.
Après avoir vécu 1 an en Colombie et 2 ans et demi au Vénézuéla , ma femme et moi nous avons décidés de rentrer en France avec le projet de se réinstaller en maraîchage biologique à Le Deschaux. »

Jean-François souhaite vendre toute sa production en AMAP, à une soixantaine de familles. Il prévoit de livrer sur 46 à 48 semaines dans l’année : 30 à 40 variétés différentes, jus de pomme, fruits.
Petit calcul économique : pour lui permettre de dégager un salaire de 1200 € net, le coût serait de 50 à 60 € mensuel par famille (sur 12 mois).

Une AMAP est en cours de constitution pour soutenir son installation